top of page
Rechercher

Chamonix : un projet hors norme pour la reconstruction des Grands Montets

A Chamonix, la reconstruction du téléphérique des Grands Montets prend forme. Elle devrait permettre de redonner vie à un site hors norme, à 3300 m d'altitude.




Ouvert en 1963, le site des Grands Montets, à Chamonix, avait été touché par un incendie, en 2018. Alors, pour lui redonner vie, un projet d'ampleur a vu le jour. Objectif, reconstruire la remontée et la gare du téléphérique, qui culmine à 3 300 mètres d'altitude.

Retenu par la Compagnie du Mont-Blanc pour ce chantier hors-norme, Spie Batignolles génie civil, qui fait partie d'un groupement d'entreprises mené par Doppelmayr, a dévoilé le phasage des travaux.


Grands Montets à Chamonix : une gare d'arrivée signée Renzo Piano

"En premier lieu, la reconstruction des remontées mécaniques des Grands Montets, à Chamonix, permettra aux usagers de rejoindre le sommet depuis le village d’Argentière. Cette infrastructure se décompose en deux tronçons qui permettront une ascension de 1996 m : le premier, d’une longueur de 1840 m, relie Argentière à la gare intermédiaire de Lognan. Le second complète le parcours, en menant les skieurs à l’aiguille des Grands Montets avec son câble de 2861 m." L’équipement retenu sur le deuxième tronçon est un téléphérique 3S qui apporte confort optimal et sécurité renforcée.

Ensuite, la réalisation de la gare d’arrivée, sous l’aiguille des Grands Montets à près de 3 300 m d’altitude. Dessinée par le cabinet de renommée internationale Renzo Piano, elle se présente comme un cube de verre d’une envergure de 20 m, logé dans la montagne et rappelant les cristaux de pyrite. "Un édifice spectaculaire qui reposera sur de solides fondations en béton, et dont Spie batignolles génie civil réalisera le gros œuvre ainsi que les corps d’état secondaires."


Aux Grands Montets, Spie batignolles démarrent les travaux en mai 2024

Afin de permettre aux visiteurs de rejoindre facilement les pistes skiables, les équipes de Spie batignolles génie civil perceront également un tunnel piéton sous la montagne. D’une longueur de 65 m, cette galerie fera le trait d’union entre la gare d’arrivée et le col des Grands Montets, plébiscité par les skieurs confirmés. Enfin, un cheminement sommital sera également aménagé, depuis la gare d’arrivée pour parvenir en sécurité en haut de l’aiguille et découvrir sa vue incroyable.

Les premiers coups de pelle concerneront la démolition de l’ensemble de l’existant, consumé par l’incendie en 2018. Début des travaux de génie civil programmé pour mai 2024.


Des contraintes techniques sur le chantier des Grands Montets

Sur ce chantier des Grands Montets, à Chamonix, les équipes du groupement retenu devront faire face à plusieurs challenges. Les conditions climatiques, avec le froid, l’altitude, le terrain naturel rocheux nécessitant des gestes de sécurité adéquats. "C’est aussi un enjeu de coordination qui attend les intervenants sur le domaine skiable des Grands Montets, avec plusieurs expertises métiers très différentes sur un unique site : remontées mécaniques, gros œuvre, second œuvre, travaux souterrains...", précise Spie batignolles.

Le respect du planning sera également une composante essentielle pour l’ouverture de la saison. Les équipes ne pourront intervenir qu’une partie de l’année : de mai à début novembre, les premières neiges rendant les lieux impraticables.

Pour finir, la maîtrise de l’impact environnemental sera l’une des lignes de conduite majeures de Spie batignolles génie civil sur toute la durée du projet. L’utilisation d’un blondin (dispositif de transport des matériaux de type téléphérique) permettra notamment d’évacuer les déblais et d’approvisionner le chantier au fur et à mesure. Un téléphérique de service, spécialement, construit pour l’opération, permettra de garantir l’accès au site de l’aiguille à l’ensemble des intervenants.

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page